No cultures, no futures

Les urgences écologiques obligent à requestionner fondamentalement le dualisme entre nature et société, entre non-humains et humains, ce « grand partage » et socle philosophique de la modernité occidentale, qui trouve aujourd’hui ses limites pour construire une société habitable dans les limites des ressources de la planète.

Accueillie à Clermont-Ferrand et dans le Massif Central en novembre 2023, la 44e rencontre des agences d’urbanisme pose au centre de son questionnement que ‘réussir les transitions auxquelles nous devons faire face est aussi un chantier de profonde transformation de nos pratiques et représentations culturelles’. Les enjeux scientifiques, les leviers économiques, sociaux et politiques sont largement débattus et mobilisés pour accélérer les mutations, mais quelle place pour les leviers de la culture ?

Souvent proposée comme 4e pilier de développement durable, la culture au sens large n’a pas encore été totalement reconnue comme un facteur fondamental de transformation face aux enjeux écologiques et sociaux. Par le croisement des regards, la 44e rencontre a éclairé les facettes multiples de ces métamorphoses culturelles qui, souvent pionnières, représentent des « avant-gardes » d’actions concrètes, mais aussi des facteurs puissants de mise en lien.

Edité en prélude à ces débats, ce numéro de Traits d’agences offre un aperçu de ces mouvements à travers des travaux récents des agences d’urbanisme. Ces transformations, discrètement à l’œuvre par les cultures, se révèlent territoriales, écosystémiques, patrimoniales, prospectives, inventives, participatives, délibératives… Elles intéressent les acteurs locaux, nationaux, comme européens, pour revivifier les stratégies territoriales

Lire la publication

Mots clés : , , ,

03 87 21 99 00

27 place Saint-Thiébault
57000 METZ

contact@aguram.org