40e RENCONTRE DES AGENCES D’URBANISME : 3 JOURS POUR RE-LIER LES TERRITOIRES

La Rencontre annuelle des agences d’urbanisme du réseau FNAU (Fédération nationale des agences d’urbanisme) s’est déroulée du 6 au 8 novembre en Île-de-France. Le thème : Lost in transition / comment re-lier les territoires ? Durant trois jours, des plénières, conférences, ateliers et visites de sites ont permis aux participants de réfléchir aux défis qui attendent nos territoires.

Entendu lors de la plénière d‘ouverture :
“Les agences d’urbanisme sont des outils pour prendre le pouls, donner des perspectives et du sens, accompagner les choix et nourrir les prospectives des régions et des intercommunalités.”
Jean Rottner, président de la Région Grand Est, président de la FNAU

++EN DÉTAILS

UNE PLONGÉE DANS LE THÈME : RE-LIER LES TERRITOIRES

D’abord érigée en modèle de développement urbain, la métropolisation est désormais régulièrement critiquée, parce qu’elle conduirait à une division de l’espace national. D’un côté, les villes gagnantes – au cœur des métropoles – de l’autre, les villages, les petites et moyennes villes, certains espaces ruraux ou périurbains, qui seraient en dehors du phénomène métropolitain.

Cette opposition est sans doute moins binaire que ne le laissent entendre les représentations construites autour de la notion de fracture territoriale. Les grandes villes tendent à gagner en population, à concentrer les emplois et la production de richesse, mais, dans le même temps, de plus petites villes ou villages génèrent un autre modèle de développement, qui peut être humain et innovant à la fois.

Comment surmonter les oppositions et les représentations qui les renforcent ? Comment faire en sorte que les différents territoires se pensent et se construisent sur le mode de l’interdépendance et non de l’indifférence ou de la confrontation ? Comment créer des formes actives de développement partagé ? Qu’est-ce qui fait lien entre les territoires urbains, périurbains et ruraux ? entre leurs habitants ? Quelles sont les aménités partagées ?

Voici les problématiques soulevées lors de ces trois journées d’échanges. La plénière d’ouverture a posé un cadre d’analyse sur ce qui se joue aujourd’hui dans cette société d’individus perdus dans un monde en transition. La 2e journée était consacrée aux territoires pris dans leur diversité, à travers 12 visites exploratoires et des ateliers en Ile-de-France. Enfin, la plénière de clôture constituait le temps des solutions, tout au moins des pistes, pour affronter cette transition.

DES INVITÉS QUI DONNENT UN LARGE RAYONNEMENT A L’ÉVÈNEMENT

Le grand témoin de ce colloque, François Dubet, professeur émérite de l’université de Bordeaux et sociologue, a enrichi la plénière d’ouverture au Studio 104 de la Maison de la Radio « Des territoires et des individus perdus dans la transition », par son analyse décapante des inégalités, qui bouleverse les repères traditionnels et aide à mieux comprendre le monde réel [podcast].

Parmi les intervenants et invités d’honneur étaient également présents Jérôme Fourquet, analyste politique, Éric Charmes, sociologue et urbaniste, Paola Vigano, architecte et urbaniste italienne, lauréate 2013 du Grand Prix de l’urbanisme, Marie-Christine Jaillet, sociologue, directrice de recherche au CNRS, etc.

La plénière de clôture a réuni plusieurs élus et institutionnels autours de trois séquences : Ces flux qui nous gouvernent et nous dépassent / Mobiliser et impliquer les individus au cœur des territoires / Des actions publiques pour renforcer les liens entre les territoires. Étaient présents Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, présidente de L’Institut Paris Région, Jean Rottner, président de la Région Grand Est, président de la FNAU, Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement et Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, qui a conclu cette 40e Rencontre.

DES ÉCHANGES À RETROUVER EN LIGNE

L’AGURAM était sur place pour représenter notre territoire mais aussi pour prendre part aux débats. Revivez les grands moments :

EN CONCLUSION

Lost in transition ? Non : Live in transition !
Bravo à l’Institut Paris Région, qui organisait l’évènement et à la FNAU, pour ce beau programme et pour leurs engagements écoresponsables.

Entendu lors de la plénière de clôture :
“Les agences d’urbanisme sont des acteurs incontournables pour cerner les métabolismes urbains, elles ont les données et les clés de lecture”
A. Athanassiadis, professeur en économie circulaire à l’Université de Bruxelles

Mots clés : , , , , , , , ,

03 87 21 99 00

Immeuble Ecotech
3 rue Marconi
57070 METZ

contact@aguram.org