URGENCE CLIMATIQUE : L’EUROMÉTROPOLE DE METZ FAIT LE BILAN & PRÉPARE SON PLAN CLIMAT POUR 2022

À travers l’objectif global de contribuer à lutter contre le changement climatique, le Plan climat-air-énergie territorial (PCAET) de l’Eurométropole de Metz vise à atténuer les émissions de gaz à effet de serre, à préserver la qualité de l’air et à réduire la vulnérabilité du territoire. Plus qu’un simple plan stratégique d’alignement des politiques publiques vers des objectifs de décarbonation, la métropole en a fait un véritable espace de coopération. Pour adapter sa feuille route à l’urgence climatique et préparer son nouveau PCAET, la métropole a mesuré l’efficacité et l’avancement du plan d’action des 6 années passées. Une évaluation également construite de manière concertée et partagée entre la mission Transition énergétique de la direction du territoire durable de la métropole et l’AGURAM. Région, organismes partenaires, acteurs de la société civile et autres services techniques ont aussi apporté leur contribution à ce bilan. Cet article fait le point sur ce que l’on peut retenir du PCAET 2015-2021 de la métropole.

Phase d’observation et d’analyse des données du territoire, examen des réalisations en matière d’urbanisme, de mobilité et de performance énergétique des bâtiments, et ateliers multi-acteurs se sont succédé durant plusieurs mois. Ces travaux ont permis d’aboutir à un avis évaluatif complet, portant autant sur les actions que sur l’impact et la portée du plan. Des observations et recommandations sur la mise en œuvre globale du PCAET ont aussi été proposées selon 5 critères : efficacité, pertinence, utilité, cohérence et portage politique.


UNE BAISSE DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE & DES CONSOMMATIONS D’ÉNERGIE DANS LA MÉTROPOLE

Une baisse de 25 % des émissions de GES et de 10 % des consommations d’énergie s’observe entre 2010 et 2018, grâce, notamment, au réseau de chaleur urbain, alimenté en partie par de la biomasse et des rénovations énergétiques.


Des clés de réussites & points de vigilances identifiés sur les actions

1. Pour accélérer la nécessaire rénovation énergétique des logements, la communication auprès des particuliers doit être renforcée, notamment en mettant en avant les organismes pouvant les accompagner. Exemple : l’Agence locale de l’énergie et du climat du Pays messin. Pour le bâti public de la métropole, l’évaluation montre qu’il y a encore des audits et des travaux à mener, mais que les moyens humains et les outils financiers sont prêts à être pleinement mobilisés pour atteindre les objectifs de réduction des consomma­tions d’énergie.


2. Concernant la décarbonation des mobilités : l’évaluation souligne l’effet favorable de l’arrivée du Mettis et l’essor des pistes cyclables dans la métropole. En revanche, on constate que les zones d’activités situées en périphérie sont difficilement accessibles en transports en commun ou aux modes doux. La mise en œuvre du Plan de déplacements urbains horizon 2030 apparait nécessaire pour réussir le virage écologique de la mobilité.

60 % DES DÉPLACEMENTS COMPRIS ENTRE 1 ET 3 KM (ENCORE) EFFECTUÉS EN VOITURE

3. Sur les enjeux liés à l’urbanisme et aux conséquences environnementales des pro­jets urbains des 10 dernières années, il est rappelé la nécessité de lutter contre l’étalement urbain en s’appuyant notamment sur le PLUi en cours d’élaboration. L’évaluation préconise de faire la ville avec l’existant, et de partir davantage des besoins des habitants pour les projets à venir.


QUE RETENIR ?

Dans son ensemble, le PCAET est jugé plutôt efficace, car la métropole est sur la bonne trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Mais, face à l’ampleur du défi climatique et écologique, il n’entraîne pas une massification des actions et des changements systémiques suffisamment importants.

__La métropole est engagée dans des projets utiles, mais les résultats peinent parfois à être visibles.

__La réussite du prochain PCAET est conditionnée à une profonde transformation du territoire, qui va nécessiter de l’ambition et du courage (PLUi, mise en œuvre du PDU, massification de la rénovation des bâtiments, notamment des logements, transversalité).

__La métropole peut être la locomotive de la transition écologique du territoire, voire de la région, les citoyens aspirent à ces changements.

Mots clés : , , , , , , ,

03 87 21 99 00

27 place Saint-Thiébault
57000 METZ

contact@aguram.org