Centres Villes

Taille fichier:
24.69 MB
Date de publication:
12 juin 2018
Version:
Juin 2018

premiere phaseLa ville de Thionville s’est tournée vers l’AGURAM pour lancer son projet de redynamisation du centre-ville. Le maire, Pierre CUNY, s’est appuyé sur le diagnostic élaboré par l'agence pour lancer la concertation avec les commerçants à l'occasion d'une réunion publique le 16 mai 2018. L’agence fait émerger des propositions d’actions concrètes pour reconquérir le centre-ville, sur :

- le logement et les espaces publics ;
- les fonctions de centralité et en particulier le commerce, l’enseignement et la santé ;
- la mutation économique et l’innovation ;
- la mobilité et le stationnement ;
- la culture et la qualité de vie.

 Un projet au long cours qui peut désormais compter sur l’aide financière de l’Etat par l’intermédiaire du programme Action au cœur de ville (5 milliards d’euros répartis entre 222 communes).

 
Taille fichier:
10.85 MB
Date de publication:
29 novembre 2017
Version:
Novembre 2017

rencontres 20171121Les Rencontres de l'AGURAM - 21 novembre 2017

Retour d'expériences réussies.

 
Taille fichier:
6.60 MB
Date de publication:
28 novembre 2017
Version:
novembre 2017

synthese 01 comBruno VALDEVIT, président de l’AGURAM, maire d’Ars-sur-Moselle, et Julien FREYBURGER, président de l’EPFL, maire de Maizières-lès-Metz, ont eu le plaisir de convier l’ensemble des acteurs du monde de l’urbanisme et de l’aménagement à une conférence sur le thème « Comment réenchanter les cœurs des villes ? ».

Cet évènement s’est déroulé le mardi 21 novembre 2017 au Cinéma Union d’Ars-sur-Moselle. Près d’une centaine d’élus et de techniciens, venus de tout le Grand Est, ont ainsi pu bénéficier du regard et de l’expertise de l’AGURAM et de ses partenaires sur le sujet de la redynamisation des centres-villes et centres-bourgs.

 
Taille fichier:
25.10 MB
Date de publication:
28 novembre 2017
Version:
octobre 2017

etude ars sur moselle web Page 01De nombreux centres-bourgs ou centres-villes français font aujourd’hui face à un phénomène de dé-vitalisation,  en compétition avec de nouvelles centralités périurbaines, une modification des modes de consommation ou même une perte de population. Cette dépréciation progressive touche de fait les commerces, les services, l’attractivité de l’habitat et la vie du bourg dans sa globalité. Pour contrer cette tendance, réinvestir les centres-bourgs devient un enjeu pour les élus locaux qui souhaitent re-penser durablement l’avenir de leurs communes. Gage de valorisation des proximités et de la quali-té de vie, ces démarches s’insèrent dans un mouvement plus large de développement urbain durable.

 
 
 
Powered by Phoca Download

Espace Membres