• Agence

       Plaquette de présentation de l'agence   Histoire L’Agence d’urbanisme de l’agglomération messine (AGURAM) a été créée officiellement le 6 juillet 1974. Elle est alors le 18e organisme de ce type en France. Les agences d'urbanisme sont issues de la Loi d’Orientation Foncière de 1967, qui prévoit la création de structures associant l’Etat et les collectivités locales, en particulier pour l’élaboration des documents d’urbanisme. Les agences d’urbanisme apparaissent aussi à une période de remise en cause des modèles d’aménagement adoptés depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. La démolition de quartiers entiers dans les centres anciens pour cause de
    LIRE LA SUITE
  • Observer

    Les observatoires que l’AGURAM réalise chaque année, enregistrent les phénomènes urbains et péri-urbains.
    LIRE LA SUITE
  • Projeter

    Le projet est une mission essentielle de l’AGURAM. L’approche, qui peut croiser différentes thématiques.
    LIRE LA SUITE
  • Anticiper

    Ses compétences multiples, son socle de données capitalisées depuis de nombreuses années, son travail quotidien au plus près des élus.
    LIRE LA SUITE
  • Animer

    De par ses savoir-faire et les données qu’elle maîtrise, l’AGURAM est conviée à animer ou à collaborer à de nombreux groupes de travail.
    LIRE LA SUITE
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Redynamisation à Ars-sur-Moselle 1 an après, quel bilan ?

04. BREVE Redynamisation Ars 1anapres illustration

La commune a déployé son plan d'actions selon les priorités ciblées dans l'étude urbaine sur le centre-bourg. Avancées significatives des travaux sur l’îlot prioritaire, acquisition de plusieurs parcelles dans le centre, recalibrages de certains équipements… Ces signaux positifs confirment l’utilité de cette mission confiée à l’agence par la ville et l'EPFL en 2017. Zoom sur les projets en cours et à venir

04. BREVE Redynamisation Ars 1anapres illustration3

Rue du Moulin, reconfiguration de plusieurs parcelles à proximité du ruisseau

- L'îlot prioritaire a fait l'objet d'une avancée significative avec des rachats de maisons et garages. Ce secteur central, entre la rue Foch et la Rue Poincaré, nécessite encore une veille foncière sur le temps long des ventes immobilières.

- D'autres secteurs connaissent du mouvement, avec des achats de parcelles par la collectivité (rue de la Mance par exemple) ou quelques projets privés d'immeubles réhabilités répartis dans le centre.

- Les projets qui étaient en cours parallèlement à l'étude de redynamisation ont pu être recalibrés. Rue Bussière, en face du parc, la démolition a commencé en novembre 2018.

- Rue du Moulin, ce n'est pas une (comme imaginé initialement) mais deux unités foncières qui passent aux mains de la ville et de son bailleur social, pour une reconfiguration profonde de cette ruelle pour l'instant exiguë (photo ci-dessus). 

- Concernant les équipements, une maison des services compte toujours parmi les projets phares de la municipalité. Imaginée initialement dans le bâtiment de la gare, elle est désormais envisagée dans l’immeuble de l'ancien bureau de Poste, avec la médiathèque.

- La mairie travaille sur les édifices diagnostiqués insalubres. Les procédures se sont intensifiées, avec les services partenaires. Certaines situations ont déjà pu être débloquées.

- L'activité commerciale n’a pas connu de croissance significative. Malgré plusieurs propositions de reprise, accompagnées par la mairie, la supérette garde encore ses volets tirés. Notons tout de même que de nouvelles activités sont venues équilibrer les fermetures.

- L'ambition d’une plus grande diversité commerciale sur la place de la République s’est concrétisée par la création de deux nouvelles cellules, en remplacement d’une banque.

- La taxe sur les friches commerciales a bien été mise en place, mais nous ne pourrons voir ses effets qu’après deux années d’application.

- Par ailleurs, plusieurs propositions de l'étude, comme le déplacement possible de la place du marché hebdomadaire, ou la prolongation de la zone bleue pour un stationnement mieux règlementé, sont encore dans l'esprit des élus et feront peut-être partie des prochaines actions dans les années à venir.

Un nouveau bilan sera effectué l'année prochaine, pour suivre les évolutions du centre-bourg et relever les projets concrétisés.

En savoir+

Espace Membres